Traçabilité d’un inventaire mobile

Traçabilité d’un inventaire mobile

Année : 2017-2018

Projet : Instrumenter la gestion d’un inventaire mobile

Partenaires : CEFRIO

Subventions : PME 2.0 du CEFRIO

Contexte : Notre client est un leader dans son secteur d’activités. Il souhaite conserver son positionnement en développant de nouveaux outils de gestion des chantiers pour diminuer les risques et le gaspillage, optimiser le travail du personnel et augmenter la profitabilité. L’efficacité et l’efficience d’un chantier sont directement proportionnelles à la qualité de son encadrement. Ainsi, toute distraction dans la chaîne de commande est susceptible d’engendrer un ralentissement du rythme du travail.

L’entreprise évalue posséder de 10 000 à 15 000 outils et équipements à valeur significative, variant entre 1 000$ et 25 000$ chacun. Aucun système informatique ne leur permet présentement de fournir un inventaire à jour et fiable. De plus, plusieurs outils sont perdus ou endommagés, sans aucun suivi à jour disponible sur les pertes, les maintenances ou leur localisation sur les différents chantiers en cours.

Objectifs : Diminuer les pertes d’équipements et le temps de recherche sur le chantier par les employés. Dans le cadre d’une meilleure gestion de chantier, la solution proposée par l’IILQ devra faciliter et assurer la gestion des disponibilités et la localisation des outils et des équipements en temps réel. De plus, elle devra permettre d’assurer la réalisation des inspections de chaque outil et équipement au bon moment afin de prolonger leur durée de vie et par conséquent, diminuer les achats d’outils spécialisés.

Résultats : L’IILQ a cartographié et analysé les différents processus afin de déterminer les causes et effets des problématiques soulevées. Ainsi, nous pouvions proposer des solutions, tant technologiques qu’organisationnelles, qui répondaient aux besoins actuels et futurs de l’entreprise.

Afin d’avoir une meilleure gestion des outils sur les chantiers ainsi qu’un inventaire à jour, l’IILQ s’est penché sur différentes solutions technologiques avant de s’arrêter sur celle de l’Internet des objets (IoT). Cette solution permet d’obtenir de l’information de n’importe quel objet sur lequel on appose une puce programmée en fonction de besoins prédéterminés. Ainsi, l’entreprise peut obtenir notamment le temps d’utilisation d’un outil et une traçabilité en temps réel, grâce à une connexion sur un serveur. La portée de cette connexion peut représenter une contrainte dans le cas de certains chantiers. Pour faire face à cette situation, un capteur sera installé sur les équipements mobiles, permettant à la fois de transmettre ses propres informations, et de collecter les données des outils dans un certain périmètre, durant ses déplacements. Les données relatives au temps d’utilisation des outils permettront aussi de générer des alertes automatiques pour effectuer des entretiens préventifs et par conséquent, augmenter leur durée de vie. Grâce à ces informations, l’entreprise pourra profiter d’économies sur les coûts reliés aux pertes et à l’usure précoce de leurs outils et équipements, en plus d’avoir un inventaire fiable. L’IoT pourra aussi être appliqué à certains consommables, tel que les palettes et les bouteilles de gaz, afin d’avoir un meilleur contrôle sur les expéditions et leur consommation.

Pour la réalisation cette partie du projet, nous avons fait appel à un collaborateur externe, afin de développer et tester les composantes nécessaires au fonctionnement de l’IoT. En parallèle, une application mobile sera développée afin d’obtenir des alertes automatiques pour l’entretien préventif de la machinerie, ainsi qu’une interface Web d’administration pour les capteurs. Un plan de déploiement a été mis en place pour un projet pilote, avec par la suite une adoption progressive selon les types d’outils.